UNE BONNE INTENTION de Mme Solène Bakowski chez Bragelonne Edition

Voici une très belle chronique de mon ami Bruno Chanson, à lire absolument ;-)

UNE BONNE INTENTION: Un roman bouleversant

« Tous passeront à côté du sacrifice de l’un, de la confiance aveugle de l’autre, tourneront le dos à cet amour dingue, car c’est de ça qu’il s’agit, cet amour inconditionnel d’un jeune homme pour une fillette qui écrivait des lettres, cet amour d’une petite fille pour le jeune homme qui savait lui inventer des histoires. »

Mati a neuf ans. Elle a perdu sa maman. Son père s’enlise dans le deuil et sa grand-mère s’efforce, à sa manière, de recoller les morceaux. Un soir, la petite ne rentre pas de l’école. On imagine le pire, évidemment. Et le pire se produit. Comment croire que tout, pourtant, partait d’une bonne intention ?

Mon avis: En commençant à lire cette histoire j’étais à cent lieues de savoir ce qui m’attendait. Pour une raison essentielle c’est que Je n’avais entendu que du bien de ce livre et je ne savais pas du tout de quoi ça parlait. Une confiance aveugle en somme. Il faut dire que les éditions Bragelonne m’ont habitué à de très bons romans mais la, dès que j’ai lu les premières pages j’ai tout de suite été transportés par la plume très poétique de Solène Bakowski. Dès les premières pages j’ai été cueilli à froid par une grande émotion. Je me suis mis à verser une larme quand j’ai lu la lettre que Mati, 9 ans, écrit à sa mère décédée. Une histoire d’amitié comme on en vois rarement prends naissance quand Mati rencontré un jeune homme prénommé Rémi. Un jeune homme particulier et…..autiste.

Comme je le Dis, Une histoire d’amitié qui s’incruste dans un drame social que vit cette jeune fille traumatisée par la mort de sa mère et par dessus le marché qui voit son père s’enfoncer dans une dépression totale.

Un roman qui m’a beaucoup touché de par le sujet et puis l’écriture de Solène fluide simple sans fioritures.

J’ai pleuré plus d’une fois pendant cette lecture qui restera gravée dans ma mémoire. Je ne suis pas prêt de l’oublier.

Je tiens pour terminer à remercier Lilas Seewald Éditrice chez Bragelonne d’avoir su croire en livre et merci à Solène Bakowski de m’avoir fait autant vibrer pendant une lecture que je recommande vivement.

Bonne lecture à toutes et à tous.