Et si les Beatles, n’étaient jamais allés sur la lune de Erik ØRNAKIN

Voici une nouvelle rubrique pour que le Blog continu de fonctionné.

Et j’ai demandé à 6 Chroniqueurs de talent de faire vivre ce blog.

Et vous allez voir il y a vraiment beaucoup de talent chez ces chroniqueurs et chroniqueuses.

Et je vous promet que vous verrez aussi quelques fois des interviews apparaitres ;-)

Pour ouvrir le Bal Mr Franck Pittoni un passionné au grand Coeur

Bonne Lecture

Richard Contin

 

Nom: PITTONI, Prénom: Franck, Né le 24/02/1975 à Saint Hilaire du Harcouet (50). Il y a un peu plus d’un an je me hasarde sur un article de « Le Concierge Masqué » au sujet d’une auteure Française au nom marital Scandinave et habitante Londre. A partir de ce moment je me suis régulièrement inspiré des conseilles littéraire Thriller, Polar et autre roman Noir dispensé par le chevallier. Une rencontre évidente avec un passionné!!! Puis soudain le drame le Vengeur masqué n’est qu’un homme parmis les hommes et annonce ne plus signer de la pointe de sa plume sur son blog. Alors tel un Bernardo je lui fait comprendre qu’il n’est pas honteux de chercher de l’aide auprès de ses amis pour faire durer sa noble cause. Voilà pourquoi dorénavant vous aurez également le plaisir de lire nos articles.

Et si les Beatles, n’étaient jamais allés sur la lune ? C’est par ce titre que l’auteur Norvégien Erik ØRNAKIN nous interpelle. Ce roman nous embarque dans une intrigue exceptionnelle entre le Brésil et l’Angleterre de « Barnaby » et ces paysages bucolique et pas moins éthylique. « Tout commence avec l’histoire d’un chasseur de nazis, qui découvre, au Brésil, la tombe du dernier nazi.

A travers les ossements il trouve un manuscrit écrit semble t’il de la main du défunt. Ce document va conduire le personnage jusqu’à un coffre fort Suisse. À l’intérieur, deux toiles de maîtres disparues pendant la guerre et un recueil de partitions, écrit par l’immense compositeur Autrichien, STRAUSS, celui-ci contient 28 Lieder inconnu. Enfin pas tout à fait, puisque en fredonnant ces partitions nous constatons que ce sont les même lignes que 28 des plus célèbre et importante chansons des Beatles. Scandale au Royaume Uni, qui se désunis de ses Fab Four et de Sir Paul dernier survivant du célèbre groupe de Liverpool. Une question en file rouge de cette lecture, les Beatles sont-ils les génies qu’on proclame, ou sont-ils des escrocs? Au delà de l’intrigue, c’est aussi un exercice de style que l’auteur Norvégien nous distille, les Beatlesophiles reconnaîtront les références faites aux quatres garçons dans le vent. Pour les amoureux du polar anglais, du complotisme et des Beatles, je vous le conseil vivement c’est un pure moment de divertissement qui nous plonge dans la discographie du célèbre quatuor de La Cavern !
Erik ØRNAKIN avec cet ouvrage vous nous interrogez sur le complotisme, pensez vous réellement à la théorie du complot ?

– Il s’agit surtout d’une comédie à l’anglaise qui tourne autour des Beatles plutôt que d’un ouvrage sur la théorie du complot proprement dit. Cela dit, je préfère une société où les gens doutent de tout que d’une société où les gens ne doutent de rien ! Il y a tellement de gens qui ne « doutent de rien » !

D’où vous est venu cette idée que les Beatles, ne seraient pas les auteurs de leurs plus grands succès ?

⁃ – Il manquait d’un roman très frictionnel autour des Beatles…
Comment douter d’une chose pareille ? Donc l’idée de rendre possible l’impossible de façon cohérente était très intéressante. Mon idée première vient des écrits du pianiste canadien, Glenn Gould qui détestait les Beatles. Il sert de base au personnage féminin de mon Roman, la musicologue anti beatles.
⁃ 
Sir Paul a t’il lu ce livre et si oui quelle a été sa réaction ?
⁃ 
- Sir Paul ne l’a pas encore lu… Et cela mettra du temps à ce que traduction vienne à ses yeux. Il n’en pensera que du bien, voyons ! Je suis un fan, quand même !

Pour un auteur Norvégien, être éditer en France cela doit être un honneur ?

– Oui, une véritable consécration la France. Mais je l’ai directement écrit en français, pas en norvégien.