Charade de Mr Laurent Loison chez Nouvelles Plumes Edition

Mon Premier est une Pointe de terre qui s’avance dans la mer

Mon Deuxième Symbole chimique du titane.

Mon troisième Voiture du type fourgon ou minibus, aménagée pour le transport des personnes.

CAPTIVANT voilà le mot qui me vient en premier en lisant le roman de Mr Laurent Loison « Charade » chez Nouvelles Plumes Edition.

Belle réussite que ce premier roman qui vous mène sur la trace d’un tueur en série abject et très bien réussie.

Je vous recommande ce roman qui vous restera longtemps en mémoire.

J’en redemande de suite ! Tellement c’est bon

Voici un résumé du roman :

 

Le cadavre d’une jeune femme est retrouvé, le visage encore marqué par la douleur de la torture qu’elle a subie. Dans une enveloppe abandonnée sur l’atroce scène de crime, une simple phrase : « les premiers seront les derniers ». Bientôt ce sont d’autres victimes, d’autres messages… Et un mystère qui reste entier. 

 

 Pour arrêter ce jeu sordide, le 36 quai des Orfèvres a missionné le commissaire Florent Bargamont. Le brillant mais glacial enquêteur fait équipe pour la première fois avec une jeune et enthousiaste criminologue, Emmanuelle de Quézac.

 

Malgré les rivalités qui font rage au sein du 36, le duo d’enquêteurs se lance à corps perdu à la poursuite de ce tueur en série aussi terrifiant qu’inhumain.

 

Public visé : Adulte uniquement je vous le conseille ;-)

 

 

 

 

 

 

Bienvenue sur le divan du concierge. Ma première question me permet de mieux vous connaître. Pouvez-vous vous présenter aux lecteurs et lectrices qui ne vous connaissent pas ? Comment êtes-vous venu à l’écriture ?

 

 

 Tout d’abord, merci de l’invitation ; ravi et flatté d’être sur le divan du Concierge !

Alors, une brève présentation, j’ai 48 ans, suis marié, 2 filles et 2 beaux-fils. Entrepreneur depuis l’âge de 23 ans en passant par des secteurs d’activité très différents (agence de traduction, web agency, bar-boite de nuit aux USA, et aujourd’hui agence immobilière et agence de services à la personne avec mon épouse). Entre deux tranches de vie, j’ai eu un peu de temps pour me poser et mettre en œuvre le projet que j’avais en tête depuis l’âge de 15 ans : écrire un roman policier.

Il faut savoir que je souhaitais à cet âge m’orienter vers le métier de commissaire, c’est pourquoi j’ai entrepris des études en droit. Lorsque j’ai reçu les cours pour le concours de commissaire, j’ai été découragé par – et vous allez rire – la partie français/dissertation. C’est tout à fait paradoxal ! A ce moment-là, une autre opportunité s’est présentée et je l’ai saisie.

 

 

Comment vous est venu l’idée d’écrire «Charade» ?

 

 

J’étais à Phoenix pour aller voir mes filles et avec le décalage horaire (9h), impossible de dormir ! Les pensées vagabondaient et c’est venu comme ça. J’ai mis 4 jours à créer la charade et ensuite j’ai construit l’intrigue autour, en la remontant à l’envers.

 

 

Je voudrais que vous nous parliez de votre personnage principal que vous avez réussi magistralement « Le Commissaire Florent Bargamont», comment l’avez-vous crée ?

J’ai pris un peu de moi et beaucoup de ce que j’aimerais être, évidemment sans la partie traumatique. Mais pas de héros sans fêlures selon moi.

 

 

C’est l’Odyssée sur les traces d’un tueur en série des plus abject, mais pas que c’est aussi une belle rencontre entre le commissaire et Emmanuelle de Quezac aussi?

 

 

 Cela n’aura pas échappé à votre sagacité que c’est l’amour qui permet l’arrestation du Tueur à la Charade ;-)

Dans cette opposition du bien contre le mal, qui n’est pas toujours très nette, j’avais envie que le vainqueur soit l’Amour. Certainement très désuet et candide mais j’avais justement besoin de ça, une note positive et un peu d’espoir…

 

 

 

Y aura t’il une suite à votre roman car on a envie de revoir Florent et Emmanuelle ?

 

 

J’avais déjà prévu une suite mais l’engouement pour le duo m’a encouragé et motivé encore davantage. Nous les reverrons donc dans « Cyanure », mais dans un registre différent. Pas de scènes de meurtre sanglantes et spectaculaires qui ne se justifieraient pas par rapport à l’intrigue.  En revanche, toujours des énigmes, un jeu de piste et une double lecture. Je peux vous dire que le lecteur sera personnellement impliqué…

 

Avez-vous une anecdote sur votre roman à nous raconter ?

 

 

Oui ;-)  Je suis donc agent immobilier et je devais faire visiter un grenier à une personne qui avait lu charade. Par boutade, je lui ai demandé si elle n’avait pas peur de le visiter avec moi…du coup, la fois suivante, jour de la visite du fameux grenier, elle est venue accompagnée !

 

 

Quelle musique accompagnerait le mieux votre roman ?

 

Agnus Dei de Samuel Barber

 

Devient-on auteur de Thrillers pour exorciser ses envies de meurtre ?

 

 Envies de meurtre c’est beaucoup dire, mais c’est un exutoire, sans aucun doute !

 

 

Comment écrivez-vous ?

 

Si possible la nuit, dans mon bureau, un casque de musique sur les oreilles.

 

 

 

Quels sont vos écrivains préférés ? Et quel est votre livre de chevet ?

 Pour les contemporains Chattam, Bauwen, Thilliez…mais mon livre de chevet reste Les Misérables

 

Quel est votre premier lecteur ou lectrice quand votre roman fut terminé ?

 

 

Mon épouse le lisait au fur et à mesure mais la première personne qui l’a lu d’un coup une fois fini, c’est mon ami d’enfance, Stefan. Son avis était d’autant plus important que ce n’est pas son genre de lecture habituellement. S’il était pris dans l’histoire, c’était bon signe…et ce fut le cas

 

 

Quels sont vos films préférés ?

 

Citizen Kane pour ses innovations techniques

Le Voyageur (Homo Farber) pour son twist final magistral

 

Si vous aviez en face de vous un écrivain que vous admirez énormément, quelle question aimerais tu lui poser ?

 

As-tu aimé Charade ? ;-)

 

 

 

 Pour finir notre psychanalyse voici une charade à découvrir, votre défi :

 

 Honnêtement, j’ai galéré :

Mon premier a des plumes et pas de poils. Geai

Mon deuxième a des poils et pas de plumes. Rat

Mon troisième a des plumes et pas de poils. Nid

Mon quatrième a des poils et pas de plumes. Homme

 

Mon tout n’a ni plumes ni poils. Géranium 

 

 

Quel sera votre mot de fin pour cette interview ?

 

 

Mon premier tue mon affreuse seconde pour son troisième.

Mon tout est un rêve

J’ai pas trouvé tes trop fort ;-)